19/10/2022
 DANS 
ÉCONOMIE

Le rapport des Français au travail et au "quiet quitting"

Enquête diffusée en octobre 2022

À l'heure où l'on parle de plus en plus de grande démission et de "quiet quitting", au moment où plusieurs personnalités politiques comme Fabien Roussel, Sandrine Rousseau et François Ruffin ont récemment fait des déclarations sur la valeur travail, la gauche des allocations ou encore la paresse, l'agence Flashs et le site Les Makers ont sollicité l'IFOP pour mesurer l'engagement des Français vis-à-vis de leur milieu professionnel.

Le "quiet quitting" monte en puissance

Réalisée auprès un large échantillon de plus de 2 000 personnes, cette étude met en exergue dans sa première partie un net changement de l’approche qu’ont les Français de leur travail, évolution qui explique la montée en puissance du phénomène du « quiet quitting » qui consiste à s’en tenir exclusivement aux termes de son contrat de travail. Dans la deuxième partie de cette étude, l’IFOP a demandé aux Français de réagir aux propos tenus par les députés de la NUPES et de définir quelles sont les valeurs liées au travail qu’ils considèrent comme relevant de la droite ou de la gauche. S’ils désapprouvent Sandrine Rousseau lorsqu’elle affirme que le travail est d’abord une valeur de droite, ils sont en revanche majoritairement en phase avec la députée écoféministe quand elle évoque le droit à la paresse, à la transition des métiers et aux pauses.

Les chiffres clés de l'enquête

37% des Français concernés par le “quiet quitting”

45% font “juste ce qu’il faut” au travail

74% pensent que les jeunes générations travaillent moins qu’avant

58% des Français prêts à arrêter de travailler à revenu passif égal

73% identifient la réussite comme une valeur de droite

70% voient la paresse comme une valeur de gauche

Le rapport détaillé de cette étude est disponible sur le site Les Makers

Cette campagne a fait l'objet de 62 reprises par les médias. Parmi ceux-ci :

Les Dernières Nouvelles d'Alsace

Elle

Konbini

La Croix

Culture RH

Photo : Andrea Piacquadio